phare des Baleines, carte postale ancienne, gardiens de phare, timbreEn 1920, la vie en communauté semblait très pénible au phare des Baleines.

Le 15 décembre, une lettre des Ponts et Chaussées, service maritime, subdivision de l'Île de Ré, énonce un problème qui dura toute l'année passée.

Un conflit est né entre le maître du phare, monsieur M., et monsieur B., gardien de la lanterne.

Au mois de février, suite à une discussion entre les deux compères, monsieur B. accuse monsieur M. de l'avoir "pris au collet". Voici la plainte de monsieur B., envoyée le 17 mars à M. L., ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, : "Voici les faits : au reçu d'une note de M. le sous-ingénieur me donnant raison à une réclamation que j'avais faite concernant la nouvelle heure, nous avons eu tous deux une altercation. Le lendemain, 12 au matin, étant chez lui, après avoir signé une circulaire, et échangé quelques mots, il m'a pris au collet en me disant : "quand je vous tiendrai, je vous tiendrai bien". Alors, étant exaspéré par ses menaces, et au moment où je sortais par la porte, je lui ai dit qu'il était un "parvenu et un pistonné". D'ailleurs, j'avais averti M. L. de ce qui s'était passé. Voilà, M. l'ingénieur en chef les prétendues insultes dont se plaint monsieur M.. C'est lui au contraire qui, à plusieurs reprises, m'a manqué de respect, en me traitant d'imbécile, de bêta, et que je le faisais ch... (il y avait des témoins)". Cette affirmation est niée par monsieur M. et Monsieur B. ne la maintiendra pas. Le 1er décembre, M. B. quitta le phare des Baleines après avoir démissionné.
Phare des Baleines, Ile de Ré
05 46 29 18 23